Notre héritage

William D. Ruckelshaus

William D. Ruckelshaus est arrivé à UW en 1993 à l’invitation du sénateur américain Alan Simpson pour siéger au conseil d’administration d’un nouvel institut dédié à la résolution de problèmes collaboratifs pour les défis liés aux ressources naturelles. Il était partisan de rassembler diverses parties prenantes — différents types de personnes qui seraient affectées par toute décision de gestion ou de politique — pour engager un discours civil sur les résultats souhaités pour les défis liés aux ressources naturelles. L’objectif était de prendre des décisions inclusives et durables qui pourraient éviter de futurs litiges.

Ruckelshaus a occupé plusieurs postes présidentiels, notamment en tant que premier administrateur de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) de 1970 à 1973 sous le président Richard Nixon, façonnant les principes directeurs de cette agence. Sous sa direction, l’EPA a établi une interdiction nationale du DDT, un pesticide nocif qui menaçait les oiseaux et d’autres espèces, et une exigence de convertisseurs catalytiques sur les automobiles qui réduisaient considérablement la pollution, entre autres projets.

Il a également été brièvement directeur par intérim du FBI et procureur général adjoint, avant de démissionner pour protester contre les efforts de Nixon pour renvoyer le procureur spécial du Watergate en 1973. De 1983 à 1985, Ruckelshaus administre à nouveau l’EPA, cette fois sous la présidence de Ronald Reagan.

Ruckelshaus a siégé au conseil de l’Institut de l’environnement et des ressources naturelles de l’UW pendant neuf ans avant de devenir émérite. En 1998, il a reçu un doctorat honorifique de l’UW. En 2002, UW a nommé l’institut en son honneur. En 2015, il a reçu la Médaille présidentielle de la Liberté en reconnaissance de ses efforts en tant que « fonctionnaire dévoué qui a travaillé sans relâche pour protéger la santé publique et lutter contre les défis mondiaux tels que le changement climatique. » Il est décédé à son domicile de Seattle le 27 novembre 2019.

Aujourd’hui, l’Institut UW Ruckelshaus poursuit le travail commencé par son homonyme: soutenir les solutions axées sur les parties prenantes aux défis environnementaux en menant et en communiquant des recherches pertinentes et en favorisant les processus décisionnels collaboratifs par la formation et la facilitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.