Initiative 2045

L’un des projets de prolongation de la vie présentés est de concevoir un corps humanoïde artificiel (appelé « avatar ») et un système d’interface cerveau-ordinateur avancé. Sur le plan biologique, un système de survie sera développé pour héberger un cerveau humain à l’intérieur de l’avatar et le maintenir vivant et fonctionnel. Une phase ultérieure du projet portera sur la création d’un cerveau artificiel dans lequel la conscience individuelle d’origine peut être transférée.

Avatar AEdit

Copie robotisée d’un corps humain capable d’interpréter à distance des commandes directement de l’esprit et de renvoyer des informations à l’esprit sous une forme pouvant être interprétée via une interface cerveau–ordinateur. On estime qu’il sera popularisé au plus tard en 2020.

Avatar BEdit

Avatar dans lequel un cerveau humain est transplanté à la fin de sa vie. L’Avatar B dispose d’un système autonome fournissant un support vital au cerveau et lui permettant une interaction avec l’environnement, éventuellement monté dans un châssis d’Avatar A existant. La date limite de cette phase est l’année 2025.

Avatar CEdit

Un avatar avec un cerveau artificiel auquel une personnalité humaine est transférée pour émulation à la fin de sa vie. On estime que la première tentative réussie de télécharger sa personnalité sur un ordinateur se produira vers 2035.

Avatar DÉdit

Un avatar en forme d’hologramme ou de diagramme. C’est le but ultime de ce projet mais c’est facultatif car, en supposant que le téléchargement soit involontaire ou que tous les humains aient choisi de le faire, les maladies biologiques sont prévenues dans la phase précédente, et c’est loin des progrès technologiques actuels et de notre compréhension de la physique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.