Histoire du Népal

L’indépendance du Népal et les Premières Élections libres

En 1923, la Grande-Bretagne a reconnu l’indépendance absolue du Népal. Entre 1846 et 1951, le pays a été dirigé par la famille Rana, qui a toujours occupé le poste de premier ministre. En 1951, cependant, le roi a repris tout le pouvoir et proclamé une monarchie constitutionnelle. Mahendra Bir Bikram Shah est devenu roi en 1955. Après la mort de Mahendra d’une crise cardiaque en 1972, le prince Birendra, à 26 ans, a succédé au trône.

En 1990, un mouvement pro-démocratie a forcé le roi Birendra à lever l’interdiction des partis politiques. Les premières élections libres en trois décennies ont permis au Parti libéral du Congrès népalais de remporter la victoire en 1991, bien que les communistes aient fait bonne figure. Un mouvement de guérilla maoïste, petit mais croissant, cherchant à renverser la monarchie constitutionnelle et à installer un gouvernement communiste, a commencé à opérer dans les campagnes en 1996.

Le 1er juin 2001, le roi Birendra a été abattu par son fils, le prince héritier Dipendra. Irrité par la désapprobation de sa famille quant à son choix d’épouse, le prince héritier a également tué sa mère et plusieurs autres membres de la famille royale avant de se tirer dessus. Le prince Gyanendra, le frère cadet du roi Birendra, est alors couronné roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.