Formulaire de procuration Indiana Durable (Financière)

Un formulaire de procuration Indiana durable peut être utilisé pour désigner un représentant ou un « agent » pour exercer un contrôle sur les finances d’une personne. L’agent aura le contrôle ultime, s’il est sélectionné, de décider de ce qu’il veut faire en ce qui concerne la prise de décisions commerciales au nom du mandant. La désignation « durable » signifie que la forme reste légale dans le cas où le mandant représenté devient inapte. Par conséquent, il est impératif que la personne choisie comme agent soit une personne de confiance.

  • Lois
    • Définition de « Durable »
    • Définition de « Procuration »
    • Exigences de signature
    • Forme statutaire
  • Comment écrire
  • Formulaires connexes
    • Directive préalable
    • Testament et Testament

Lois

Titre 30, Article 5 (Procurations)

Définition de « Durable »

Le code Indiana ne définit pas « durable. »

Définition de  » Procuration  »

 » procuration  » s’entend d’un écrit ou d’un autre document qui confère à un avocat de fait ou à un mandataire le pouvoir d’agir à la place d’un mandant, que le terme  » procuration  » soit utilisé. Le terme désigne tous les types de procurations, y compris les procurations durables, à l’exception des suivantes:

(1) Un pouvoir dans la mesure où il est couplé à un intérêt dans l’objet du pouvoir, y compris un pouvoir donné à un crédit ou au profit d’un crédit dans le cadre d’une opération de crédit.

(2) Une procuration ou une autre délégation pour exercer des droits de vote ou des droits de gestion à l’égard d’une entité.

(3) Un pouvoir créé sur un formulaire prescrit par un gouvernement ou une subdivision, un organisme ou un instrument gouvernemental à des fins gouvernementales (IC 30-5-2-7)

Exigences de signature

Le mandant est tenu de signer en présence d’un notaire public ((IC 30-5-4-1(4))

Formulaire statutaire

La législature de l’Indiana n’a pas fourni d’exemple de formulaire de procuration statutaire.

Comment écrire

Télécharger: Vous pouvez également utiliser le fichier PDF Adobe, MS Word, OpenDocument

Déclaration de l’Indiana

(1) Date.

(2) Nom principal. Le résident de l’Indiana est la partie privée qui cherche à accorder l’autorité nécessaire pour agir dans une ou plusieurs affaires en son nom dans l’État de l’Indiana à un Agent spécifique qui devrait être nommé comme Émetteur de ces documents.

(3) Emplacement principal.

(4) Avocat en fait. Le nom complet de la Partie qui doit assumer le rôle d’Agent du Mandant (également connu sous le nom d’Avocat de fait) par l’exécution de ce document doit être identifié.

(5) Emplacement de l’avocat en fait.

Date D’Entrée En Vigueur

(6) Date Ou Événement De Début. Avant de procéder à la définition des actions que le Mandant autorise l’Avocat en fait à effectuer en son nom, le Mandant du Kentucky devra définir quand cette capacité sera à la disposition de l’Avocat en fait. Cela peut être fait rapidement en définissant la date d’entrée en vigueur de ce document comme la date de signature du Mandant ou comme la date, un médecin déclare officiellement le Mandant incapable et incapable de gérer les affaires financières. Une seule des déclarations de la section « Date d’entrée en vigueur » peut (et doit) être paraphée par le Mandant pour déclarer lorsque l’autorité accordée au Procureur de fait est accessible.

Procuration – en Fait

(7) Incorporation Des Pouvoirs. Le principal de l’Indiana devra parapher le premier élément d’une liste de pouvoirs pour donner l’autorité générale nécessaire pour coordonner les principaux pouvoirs à accorder à l’usage du procureur en fait.

(8) Transactions Immobilières. Si l’avocat doit en fait gérer des transactions immobilières telles que l’octroi de prêts, l’établissement de baux, l’émission ou la poursuite d’actes de réclamation, la gestion des hypothèques, la gestion des charges et toute autre action pertinente, le deuxième élément doit être paraphé par le principal.

(9) Opérations sur des Biens Meubles Corporels. Le Mandant peut désigner l’Agent ayant la capacité d’accepter ou de refuser des dons de biens meubles corporels, de vendre / échanger, de gérer des intérêts avec des biens corporels et d’autres actions de ce type en approuvant l’utilisation du § 30-5-5-3 du Code de l’Indiana par l’Avocat en fait au nom du Mandant.

(10) Opérations Sur Obligations, Actions Et Matières Premières. L’Avocat peut en effet maintenir, assurer, protéger, contester les taxes et autres actions de ce type pour exécuter les directives du Mandant avec ses obligations, actions et marchandises tant que le Mandant paraphe la quatrième déclaration.

(11) Régimes de retraite. Le Mandant peut donner à l’Avocat le pouvoir de traiter les questions relatives aux plans de retraite, aux rentes et aux comptes de retraite tels que définis par l’article 408 (A) de l’Internal Revenue Code. Ce type d’autorité porte sur un large éventail d’actions ayant trait aux régimes de retraite du principal (p. ex. paiements différés).

(12) Transactions Bancaires. Le Mandant peut utiliser ce document pour délivrer à l’Avocat – en fait l’autorité d’ouvrir, de fermer, de modifier et de maintenir les comptes bancaires du Mandant ainsi que d’engager tout autre arrangement autorisé entre les banques et le Mandant.

(13) Opérations d’exploitation commerciale. Les arrangements commerciaux du Mandant peuvent être délégués à l’étendue des pouvoirs du Mandataire avec les initiales d’approbation du Mandant sur les sixièmes points. Cela doit permettre à l’Avocat de gérer le statut du Mandant au sein d’une Entité Commerciale (c’est-à-dire l’exécution de partenariats, la démission d’un Conseil d’administration), la vente, la vente, la détermination de l’assurance (pour l’Entité Commerciale du Mandant) ainsi que d’engager d’autres décisions et actions avec la même autorité fonctionnelle que le Mandant.

(14) Transactions d’assurance. Le mandant devra parapher l’article approprié s’il a l’intention de demander à l’avocat de prendre des décisions et d’effectuer des actions avec ses polices d’assurance et ses sociétés.

(15) Transfert En Cas De Décès. L’Avocat peut en effet effectuer des actions telles que modifier les désignations de Bénéficiaires faites par le Mandant, effectuer des transferts payables au décès du Mandant, et d’autres actions de ce type à condition que le Mandant paraphe son approbation.

(16) Opérations des bénéficiaires. Si l’avocat devrait en fait avoir le pouvoir de s’occuper de l’administration ou des dispositions de gardiennages, de tutelles, de successions ou d’un séquestre ainsi que des actions pertinentes telles que la participation à des arbitrages, des règlements ou des transferts.

(17) Transactions de cadeaux. Le pouvoir de faire des dons au nom du mandant (c.-à-d. à des organismes de bienfaisance ou à d’autres parties) peut être transmis au Procureur en fait par l’approbation du onzième point. Cela inclut la participation aux négociations, à l’arbitrage et aux réclamations au nom du mandant.

(18) Transactions fiduciaires. Si le Mandant souhaite autoriser l’Avocat à exercer les mêmes pouvoirs administratifs et les mêmes pouvoirs fiduciaires judiciaires qu’il exerce en tant que Fiduciaire, Agent séquestre ou entité similaire, une autorisation directe doit être fournie par ses initiales.

(19) Réclamations Et Litiges. Le Mandant peut autoriser l’action de l’Avocat en fait concernant les réclamations, les causes d’action, les appels et autres manœuvres juridiques en paraphant la déclaration appropriée.

(20) Entretien familial. La capacité de gérer les dépenses domestiques ou familiales et d’autres responsabilités (c.-à-d. le logement) au nom du principal peut également être autorisée par les initiales du principal.

(21) Avantages Militaires. Le mandant doit fournir les initiales de l’autorisation d’accorder au procureur de fait le pouvoir d’exécuter ses directives (c.-à-d. déposer, contester, présenter une demande, recevoir) avec des avantages militaires.

(22) Dossiers, Rapports, Déclarations. L’Avocat peut en effet se voir accorder le pouvoir de créer, d’accéder, de supprimer et de gérer autrement les dossiers financiers du Mandant, à condition que le mandant remette ses initiales d’approbation.

(23) Dossiers électroniques.

(24) Transactions immobilières. Les directives principales concernant des questions de succession telles que le legs de biens, les plans de retraite et / ou l’assurance-vie peuvent être accordées à l’autorité principale de l’avocat en fait en utilisant ces documents. Cela nécessite l’autorisation directe des initiales du Principal présentées de manière appropriée.

(25) Pouvoirs de soins de santé. Le Directeur peut accorder à l’Agent le pouvoir de gérer son admission et ses sorties des établissements médicaux, demander une autopsie, consulter / examiner les dossiers médicaux du Directeur, faire des dons anatomiques (dons d’organes) et employer des prestataires médicaux et des conseillers par le biais de ce document une fois que l’élément de liste approprié est paraphé par le Directeur. Cela ne donnera pas nécessairement à l’avocat la possibilité de consentir ou de refuser un traitement médical. De telles actions nécessitent des documents supplémentaires (c.-à-d. une procuration médicale).

(26) Consentement Et Refus De Traitement. Pour donner à l’Avocat le droit de donner le consentement ou le refus des traitements du Mandant, il faut l’approbation directe du Mandant affichée avec ses initiales.

(27) Délégation De Pouvoirs. L’Avocat de fait ne peut nommer des Mandataires supplémentaires pour exercer l’autorité principale dans le but d’exécuter les directives du Mandant que si l’Avocat de fait a été autorisé à le faire par le présent document.

(28) Toutes les questions. Le Mandant ne devrait pas commencer chaque pouvoir sujet ci-dessus pour accorder l’autorité dans chacun d’eux à l’Avocat de fait. Au lieu de cela, le principal devrait commencer le dernier élément de cette liste. Cette action accordera automatiquement tous les pouvoirs discutés ci-dessus à l’Avocat de fait.

Instructions spéciales

(29) Dispositions relatives aux nominations. Un domaine distinct a été réservé pour recevoir les directives du mandant sous la forme de limitations ou de restrictions aux pouvoirs susmentionnés, de conditions qui doivent être en vigueur pour que le Mandataire puisse agir, ou d’extensions aux actions de base ci-dessus par des approbations et des instructions spécifiques. Une pièce jointe peut être utilisée pour énumérer ces informations si la place n’est pas suffisante.

Signature effective

(30) Date de signature.

(31) Intention principale. Le Mandant doit prouver sa décision de nommer l’autorité ci-dessus sous le contrôle de l’Avocat en signant son nom à la date de signature ci-dessus.

Notaire public

(32) Notarisation de l’Indiana. Une exigence de base pour l’acte de signature du mandant est qu’il doit se produire en présence d’un notaire public reconnu par l’État de l’Indiana afin qu’il puisse légaliser ces documents.

Modèle De Signature Et D’Acceptation

(33) Avocat en Fait. Le nom imprimé de l’avocat en fait est une entrée obligatoire.

(34) Signature de l’avocat en fait. L’avocat devrait en fait être autorisé à examiner ces documents ainsi que la déclaration à sa fin. Sur sa compréhension et sa reconnaissance, l’Avocat en fait devrait signer son nom.

(35) Notarisation de la signature du spécimen. Le notaire public qui a vu le spécimen de signature de l’Avocat en fait utilisera la zone finale pour vérifier l’acte de signature de l’Avocat en fait par le biais du processus de notarisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.